J'AI RENCONTRÉ DIEU SUR FACEBOOK

Spectacle tout public à partir de 13 ans

Texte édité chez Actes Sud-Papiers

Création novembre 2018

1h20

Calendrier

J’AI RENCONTRÉ DIEU SUR FACEBOOK

Ce spectacle d’intérêt public bénéficie du soutien des préfectures en France dans le cadre du dispositif de prévention de la radicalisation. 

Comment une adolescente bien sage, bien éduquée, bien protégée par sa maman peut-elle sombrer dans une mascarade pseudo-religieuse d’aventure extraordinaire et de toute puissance ? Comment une jeune mère qui est parvenue à s’émanciper du poids de la tradition, de la religion, de la famille réagit-elle face à ce qu’elle considère comme une trahison de son combat pour la liberté ? Quel dialogue est-il encore possible d’établir entre ces deux générations de femmes ? Voilà me semble-t-il un vrai sujet de société dans lequel la fiction et la poésie peuvent trouver une voie d’expression qui ne manquera pas de trouver un écho chez les spectateurs. Évoquer les faux- semblants, les manipulations, les apparences, la spiritualité, l’exaltation, l’amour, l’amitié, la mort pour parler de la solitude et de la désorientation d’une jeunesse qui cherche sa place dans une société fragilisée est une entreprise palpitante pour peu qu’un désamorçage par le rire et la théâtralité puisse s’opérer.

L’œuvre s’adresse à tous les publics avec une attention particulière pour les adolescent.e.s.

Ahmed Madani

 

avec
Mounira Barbouch
Louise Legendre
Valentin Madani

texte et mise en scène Ahmed Madani

assistant à la mise en scène Valentin Madani

création sonore Christophe Séchet

création lumière et régie générale Damien Klein

costumes Pascale Barré

photos François-Louis Athénas

administration Pauline Dagron

production Margot Guillerm

diffusion & développement Isabelle Boiro-Gruet

production Madani Compagnie

coproduction Le Théâtre Brétigny – Scène conventionnée arts et humanités – Résidence d’artistes, Fontenay-en-Scènes à Fontenay-sous-Bois, la Comédie de Picardie à Amiens, le Théâtre de la Nacelle à Aubergenville, le Colombier-Magnanville – Résidences 17-18, la Communauté de communes du Val Briard, Act’Art, opérateur culturel du département de Seine-et-Marne

soutien La Maison des Arts de Créteil, la Maison des Pratiques Artistiques Amateurs à Paris, la Ferme de Bel Ébat – Théâtre de Guyancourt, La Fondation E.C.A.R.T-Pomaret et le Conseil départemental de l’Essonne

TEASER DU SPECTACLE

EXTRAITS DE PRESSE

Le Point

« Le metteur en scène a le talent pour nous surprendre et renverser les situations. Il nous peint un tableau original de la banlieue, des jeunes et de leur rapport au religieux.»  Lire la suite

Olivier Ubertalli

Télérama

TT « Ahmed Madani signe ici une comédie habile à démonter stratégie et mécanismes de fascination. D’une salutaire ambition pédagogique, son projet pourrait être démonstratif : de justesse, il évite le piège. Car l’auteur creuse son sujet en profondeur. »  Lire la suite

Emmanuelle Bouchez

L’Humanité

« Un spectacle militant, franc et séduisant. » Lire la suite

Gérald Rossi

La Terrasse

« Un théâtre nuancé, résistant, agissant, émouvant, à l’écoute du monde et de la fragilité des êtres. Pour que tombent les masques et les barbes des faux princes du désert… Un théâtre façonné par l’empathie et la tendresse. » Lire la suite

Agnès Santi

Médiapart

« Par les temps qui courent, l’écriture civique et sociale d’Ahmed Madani est plus que nécessaire. Les questions qu’il pose sont centrales, car elles ne viennent pas du virtuel, mais de la réalité de notre société. » Lire la suite

Dashiell Donello

© François Louis Athénas

© François Louis Athénas