AU NON DU PERE

CRÉATION  – novembre 2019 

médiation-spectacle en milieu scolaire à partir de la 4ème

avec Anissa A conception Ahmed Madani

 

                                                                                                Crédits : Nicole Bengiveno-The New York Times

« Une absence effective n’empêche pas d’avoir un père à l’intérieur de soi, sous forme de souvenirs ou d’objets substituts, avec qui il est possible de nouer un
 lien tissé de désirs, d’attentes, d’espoir. »
 Sophie Grenier, psychanalyste

Comment l’absence d’un père, réelle ou imaginaire, intervient-elle dans un parcours de vie ? Comment un être peut-il dépasser ce manque et parvenir malgré tout à se construire ? 

La réponse d’Anissa est éclatante de joie et de légèreté. Sa vie est un poème où une femme rend grâce au père qu’elle n’a jamais connu en le gratifiant jour après jour d’un large sourire pour le remercier de lui avoir donné la vie.

Ayant le goût de la cuisine et de la pâtisserie, elle contera son histoire tout en cuisinant une des spécialités dont elle a le secret.

Engageant un dialogue avec les élèves, elle proposera une invitation à écrire, réfléchir, dessiner, imaginer, interroger les relations que garçons ou filles entretiennent avec leur père.

Ahmed Madani

Pour aller plus loin – Pistes de réflexion pédagogique avec les élèves

La situation des familles est en rapide évolution. Ces changements font éclore de nouveaux rôles pour les parents, de nouveaux liens entre parents et enfants et redéfinissent le rôle des pères. La recomposition des familles amène également son lot de complexités et de défis.

Tout enfant a un père qu’il soit présent ou absent, qu’il ait quitté le domicile familial, qu’il ait ou non reconnu son enfant, qu’il soit ou non décédé.

Au delà d’être un agent de socialisation important, un modèle, qu’il possède une grande influence sur ses enfants, il est surtout un repère symbolique fondamental dans le développement de son enfant.

Au non du père est un prétexte pour développer des actions pédagogiques autour de la notion de paternité. C’est une invitation à écrire, réfléchir, dessiner, imaginer, interroger les relations que garçons ou filles entretiennent avec leur père.

Ces réflexions pourraient s’élargir aux modèles de parentalités que ces adolescents imaginent pour leur avenir, aux relations qu’ils entendent construire avec leurs propres enfants, et aux rapports qu’ils souhaitent entretenir avec leurs conjoints.

Au non du père sera jouée dans 70 classes de collèges et de lycées de novembre 2019 à avril 2020. Voir le calendrier de tournée 19-20.

 

CRÉATION NOVEMBRE 2019

 

Avec Anissa A

Ecriture et mise en scène Ahmed Madani

Création sonore Christophe Séchet

Images vidéo Bastien Choquet

Construction, régie Damien Klein

Regard extérieur Mohamed El Khatib

Administratrice de production Pauline Dagron

Chargée de production Margot Guillerm

Chargée de diffusion & développement Isabelle Boiro-Gruet

Production Madani Compagnie

Coproduction et aide à la résidence Le Théâtre Brétigny, Scène conventionnée art et création – Résidence d’artistes, L’Atelier à spectacle – Scène conventionnée de l’Agglo du Pays de Dreux pour l’accompagnement artistique / (Vernouillet – 28)

Coproduction Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique, La Scène nationale de l’Essonne, Agora – Desnos

Aide à la résidence : La Minoterie – scène conventionnée Art, enfance, jeunesse – Dijon (21)

Avec le soutien du Conseil Départemental de l’Essonne

Ahmed Madani est artiste associé au Théâtre Brétigny – Scène conventionnée art & création et Compagnie en résidence à Fontenay-sous-Bois (Fontenay-en-Scènes)

Madani Compagnie est conventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC Île-de-France et par la Région Île-de-France, et distinguée Compagnie à rayonnement national et international depuis 2017.